Retour accueil

Vous êtes actuellement : Publications  / Communiqués de presse 


Texte intersyndical d’appel à la grève du 5 décembre

mardi 26 novembre 2013

Ça suffit comme ça ! Tous en grève le 5 décembre

Réformer les rythmes scolaires à moyens constants, en transférant le coût sur les communes ou les familles, en ménageant les lobbies du tourisme, en méprisant les personnels, en dégradant leurs conditions de travail, c’est inacceptable.

La réforme doit être immédiatement suspendue et de vraies négociations doivent s’ouvrir.

C’est sur ces revendications de bon sens que nous appelons tous les enseignant-es ,agent-es territoriaux et tous les personnels concernés à la grève le 5 décembre prochain, dans l’unité la plus large possible. Si une vraie réforme des rythmes doit voir le jour, elle doit être totalement financée par l’État. Il ne doit y avoir aucun transfert, ni sur les collectivités locales, ni, a fortiori, sur les familles. Le service public d’éducation doit rester dans le cadre exclusif de la Fonction Publique d’État, pour garantir dans toute la mesure du possible l’égalité sur le territoire, pour ne pas ouvrir une brèche dans les statuts des personnels de l’Éducation Nationale, pour garantir la laïcité et la gratuité de l’éducation.

Cette réforme des rythmes, mise en place par le ministre, s’inscrit dans la politique d’austérité du gouvernement. Cette austérité qu’on impose à l’ensemble de la population pour garantir les profits des actionnaires des banques et des plus grandes entreprises, au prétexte d’améliorer la compétitivité afin de sauver des emplois que ces mêmes actionnaires s’empressent de supprimer.

Nous nous refusons à dissocier la question des rythmes de celle du budget de l’Éducation Nationale.

Le 5 décembre ne doit pas être une journée sans lendemain. C’est pourquoi nous mettons d’ores et déjà en débat les suites à donner à cette journée de grève et nous invitons les personnels concernés à multiplier dès maintenant les prises de position. Les Assemblées Générales des grévistes appelées par les organisations syndicales qui se réuniront à Besançon, Pontarlier et Montbéliard. se prononceront sur les modalités de la poursuite de l’action. Tous en grève le 5 décembre, dans l’unité avec les parents d’élèves, les élus et tous ceux qui veulent défendre l’école publique. Participons massivement aux Assemblées Générales ! Participons massivement aux manifestations !

CGT ĖDUC’ACTION, SNUDI-FO, GDFO territoriaux, SNUipp-FSU, SUD éducation.

Les Rendez-vous :

Assemblées Générales à 10h

- à Besançon (maison des syndicats),

- à Audincourt (maison des syndicats),

- à Pontarlier (salle du Bastion n°4)

Manifestations à 14h30

- à Besançon départ parking Battant (manifestation jusqu’à la préfecture via la mairie)

- à Montbéliard départ devant PMA (manifestation jusqu’à la sous-préfecture.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0