Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTION 


Jeudi 4 avril : ON CONTINUE ! En grève pour l’école ! ATTENTION : nouveau lieu pour l’AG !

mardi 2 avril 2019

Suite à la journée de grève du 19 mars massivement suivie, le Ministre Blanquer réagit et affirme qu’il est “prêt à amender son projet de loi”.

Mais… Le reste de son propos ne contient en fait aucune prévision de changement ! Il explique juste que les idées véhiculées sont le fruit d’une mauvaise compréhension...

Ne nous laissons pas endormir ! Continuons jusqu’à l’abandon de ce projet !

Un changement pour l’école, oui ! Mais pas celui-là !

Aux côtés de FNEC-FP-FO, la CGT éduc’action et Sud éducation, les syndicats de l’éducation de la FSU (SNUipp-FSU, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU) appellent à se mettre en grève le jeudi 4 avril.

Retrouvons-nous en AG à 9h à Besançon à la fac de lettres site ARSENAL

amphi N4 (ancienne fac de médecine, face hôpital Saint Jacques)

Voir le plan d'accès pour l'AG

puis à 10h30 place Granvelle pour manifester !

Les déclarations d’intention de grève devront parvenir à la circonscription au plus tard lundi soir à minuit. Toutes les modalités en cas de grève ici.

Nous vous proposons un exemple de courrier à destination des parents pour la grève du 4 avril.


Communiqué de presse unitaire

Mobilisé-es pour obtenir l’abandon du projet de loi Blanquer

Les enseignantes et enseignants se mobilisent face à la politique éducative, rétrograde et libérale, conduite actuellement à marche forcée au mépris de leur expertise professionnelle et déjà sanctionnée par l’ensemble de la communauté éducative.

Elles et ils rejettent notamment le projet de loi « pour l’école de la confiance », un texte qui ne permettrait en rien d’améliorer la réussite de tous les élèves et bouleverserait radicalement le fonctionnement et la structure de l’école avec notamment la création de regroupements écoles-collège.

Nos organisations syndicales SNUipp-FSU, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, FNEC-FP-FO, CGT Éduc’action et Sud Éducation dénoncent les menaces de sanctions et pressions exercées à l’encontre des personnels et défendent leur liberté d’expression. Nos organisations sont engagées dans ces mobilisations, soutiennent les actions menées localement et appellent à les développer avec tous les personnels.

Lors des manifestations organisées sur tout le territoire samedi 30 mars, les enseignantes et enseignants seront rejoints dans leur mobilisation par des parents d’élèves, des élu-es ou simplement des citoyen-nes. Nos organisations appellent à faire de cette journée un moment fort de mobilisation pour le service public d’éducation.

Elles appellent ainsi à faire du jeudi 4 avril un prochain temps fort de mobilisations (grève, rassemblements, manifestations...) pour obtenir l’abandon du projet de loi. Elles construisent également d’autres actions localement durant la période de vacances par zone.

Elles s’engagent aussi sur le terrain de la Fonction publique pour s’opposer à la réforme gouvernementale qui détruirait le statut de fonctionnaire, et promouvoir également le service public d’éducation. Elles estiment nécessaire de poursuivre et d’amplifier les mobilisations pour obtenir l’abandon du projet de loi y compris au moment de l’examen de celui-ci par le Sénat.

À cet effet, elles se reverront prochainement dans l’unité la plus large.

Paris, le 27 mars 2019