Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvement 


Mais qui a réalisé le mouvement des TSECT et remplaçants à temps partiel ?

vendredi 4 juillet 2014

Depuis hier soir, le snuipp/FSU croule sous les appels des collègues Tsect et remplaçants à temps partiels qui dénoncent des nominations incohérentes, des couplages aberrants, le non respect des fiches de souhaits, de la continuité pédagogique, du barème …

Petits florilèges des meilleures réalisations de cette année :

  • un collègue qui était sur le même poste depuis 5, 6 années se voit aujourd’hui muté sur un autre support sans aucune modification du poste qu’il occupait jusqu’à présent.
  • un collègue à 100 % demande uniquement de l’élémentaire et obtient 100% en maternelle parce que les autres postes disponibles ont été couplés ou donnés à des quotités inférieures ou à des barèmes inférieurs ;
  • les 1/4 temps d’une grosse école sont distribués sans être couplés entre eux ce qui multipliera les enseignants dans l’école
  • un collègue demande au titre de la continuité pédagogique un 75 % sur une école et ne l’obtient pas celui-ci est donné à un autre collègue de barème inférieur
  • Certaines décharges d’un même collègue (décharge direction + temps partiel) sont donnés à deux collègues différents ce qui fera 3 enseignants sur la classe
  • Certains tsect obtiennent des affectation hors de leur zone de tsect.
  • Des postes disparaissent, apparaissent, des quotités sont manquantes, ...

Nous sommes très surpris et les collègues très en colère de cette situation. Pourtant, le Dasen et les services ont insisté pour dire qu’on ne « détricoterait » pas un travail réalisé en concertation avec les IEN de circonscription.

Les IEN de circonscription connaissent-ils si mal la réalité du terrain ?

Certains IEN commencent à vendre la mèche :

  • un IEN conseille aux collègues d’appeler le SNUipp/FSU car « ils »(les représentants du snuipp/FSU) en savent plus que lui qui n’a participé à rien du tout dans ces nominations.
  • Un autre IEN répond aux collègues atterrés par leur nomination qu’il n’y est pour rien et qu’il ne comprend ni les couplages, ni que la continuité pédagogique n’ait pas été respectée
  • Un autre encore dénonce la façon dont se sont réalisées les nominations des tsect et remplaçants à temps partiels et précise que tant que les services ne travailleront pas avec les IEN et les représentants des personnels qui connaissent le terrain, les nominations seront aberrantes.
  • Un autre affirme que les couplages réalisés ne peuvent l’être ainsi (problème de la multiplicité des nominations sur une même école) et qu ’il faudra donc revoir certains couplages et certaines nominations.
  • Un autre affirme « Il (l’IA) ne nous écoute pas, on fait des courriers, il ne nous écoute pas, il décide seul, contactez vos délégués du personnels »

Le SNUipp/FSU s’interroge : pourquoi affirmer que les IEN ont participé au travail alors que plusieurs d’entre eux affirment clairement l’inverse ? Si les IEN avaient vraiment participé aux couplages, aux nominations, ils auraient (car ils connaissent le terrain) fait attention : nous ne serions pas dans une telle situation de désespoir, d’incompréhension, de désarroi des collègues, …

Le SNUipp/FSU dénonce la situation actuelle concernant les nominations des Tsect et brigades à temps partiel et demande à l’administration que le travail soit entièrement ré effectué dans le respect du barème, de la continuité pédagogique, des fiches annexe 9 et 10 avec l’expertise des IEN de circonscription et les représentants des personnels.

C’est la première fois que les collègues se trouvent dans une telle situation et c’est la première fois que nous assistons à la réalisation d’un document aussi peu respectueux des collègues, des équipes pédagogiques, des écoles et des élèves.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0