Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvement 


AUDIENCE SNUipp/FSU - IA 10 juillet 2014

Accueil des S1 et M2 Nominations des Tsec et remplaçants à temps partiel

jeudi 10 juillet 2014

Concernant les S1 et M2 : intervention du SNUipp/FSU.

L’année dernière déjà, nous accompagnions des directeurs d’écoles qui se voyaient attribuer des M2 en complément de décharge. Ces directeurs avaient déjà expliqué leur mécontentement sur la façon dont les affectations s’étaient déroulées et expliqué que l’accueil d’un M2 engendrait un surcroît de travail à leur fonction. L’année dernière nous avions beaucoup discuté sur le fait qu’il fallait faire appel au volontariat pour l’accueil des étudiants. Cette année, à nouveau, nous nous retrouvons dans une situation identique mais avec une problématique supplémentaire : des écoles vont devoir accueillir des stagiaires (S1) et des M2 la même année. Elles n’ont toujours pas été consultées et, de plus, en aucun cas prévenues par leur hiérarchie. Pourquoi en arrivons-nous à nouveau à cette même situation ?

Lors de cette audience, deux écoles sont représentées : Bouclans et Rivotte. D’autres écoles nous ont fait part de leurs interrogations. Ces deux écoles expliquent qu’il est difficile d’accueillir à la fois un stagiaire et un M2 sur une même école. Les situations des écoles sont souvent complexes, la charge des directeurs déjà lourde. Les directeurs ne comprennent pas pourquoi ils ont été avertis par le SNUipp/FSU et non par leur IEN. Ils dénoncent le manque de communication entre l’administration et les écoles, et demandent que leur situation soit révisée.

Réponse de Monsieur l’Inspecteur d’Académie : Cette année est exceptionnelle au vu du nombre de stagiaires et de M2 à placer sur des supports (environ 120). Il n’y a pas de souplesse pour les affectations des M2 car ce sont des étudiants qui seront en cours à l’ESPE le mercredi et le jeudi. Il faut accepter que ces affectations se fassent, il n’y a pas d’espace de discussion car il y a peu de supports. Il reconnaît et regrette le manque de communication. Il s’engage à aller vers une amélioration de celle-ci. Selon lui, les écoles ne doivent pas être consultées mais informées. Il ne voit pas la difficulté pour les écoles d’accueillir à la fois un S1 et un M2, mais prend en note le nom des écoles concernées. Concernant l’accueil des M2, l’IA précise de nouveau qu’il n’a pas de marge de manœuvre. A moins qu’on lui prouve que les écoles ne pourront pas fonctionner, l’Inspecteur d’Académie ne reviendra pas sur les affectations.

Concernant les nominations des tsect et remplaçants à temps partiels : notre intervention

« Depuis le 3 juillet, le SNUipp/FSU a reçu plus de 1500 appels téléphoniques et un nombre considérable de mails. Plus de 40 collègues déçus, en colère, dénonçant une iniquité de traitement vous ont envoyé directement un recours. Ce n’est pas une démarche anodine, c’est un geste fort des collègues prouvant leur détermination. Ce nombre d’appels, de mails et le fait que les collègues s’adressent directement à vous doit vous interpeller.

Ces collègues ont préalablement essayé de joindre la gestion collective mais ce service ne répond pas, ne reçoit pas les personnes qui font des km pour venir chercher une explication. Alors les collègues se retournent vers le SNUipp/FSU et vers vous.

La façon dont ont été réalisées les nominations des tsect et remplaçants à temps partiel relève d’un grave dysfonctionnement :

  • les IEN continuent d’affirmer (aux collègues, aux directeurs, aux écoles) qu’ils n’ont pas été associés à ces nominations et qu’ils « n’y sont pour rien »
  • la continuité pédagogique n’a pas été respectée et certains postes relevant de la continuité pédagogique ont parfois été donnés à des barèmes inférieurs au collègue concerné
  • le barème n’a pas été respecté : des collègues ayant rempli consciencieusement leur fiche de souhaits voient les postes qu’ils convoitaient attribués à des barèmes inférieurs
  • des collègues Tsect ayant prévenu l’administration qu’ils ne travailleraient pas l’année prochaine (congés parentaux ) sont nommés à cette CAPD phase d’ajustement
  • des tsec ont été nommés hors de leur secteur

Les services n’ont tenu compte d’aucune information : comment pouviez-vous espérer que cela se passe bien. Les collègues sont des personnes, pas des pions. Leur nomination, même provisoire, relève d’une importance considérable car elle impacte leur vie personnelle et familiale tout autant que leur vie professionnelle. Mais ces nominations impactent aussi tout le fonctionnement des écoles, des équipes pédagogiques. Vous ne pouvez laisser autant de collègues en colère, désemparés, alors que des solutions sont possibles.

Sur les situations que nous vous avons présentées lors de la CAPD et qui respectaient toutes la continuité pédagogique, le barème et les vœux des collègues, seules 5 ont été revues. Ce n’est pas possible !

Les IEN et les commissaires paritaires doivent être associés à ces nominations parce qu’ils connaissent les réalités du terrain, des écoles, les collègues alors que ce n’est pas le cas des services. Oui, cela prend du temps, mais moins que de devoir gérer la colère des personnels.

  • Comment comptez-vous répondre aux recours que les collègues vous ont directement adressés ?
  • Quand comptez-vous leur répondre ?
  • Les nominations seront-elles revues pour ces collègues dans le respect de leurs souhaits, de la continuité pédagogique et du barème ?
  • Quand les collègues seront-ils informés de ces nouvelles nominations ?

Vous avez dit, lors de votre arrivée dans le département, être particulièrement soucieux des personnes : nous attendons un geste fort de votre part au sujet des nominations des tsect et remplaçants à temps partiels. »

Réponse de l’IA : Selon l’Inspecteur d’Académie, le SNUipp/FSU a tenu des propos inexacts dans ses publications et il tient à repréciser les choses : Les couplages ont été vus avec les IEN et soumis à l’avis des IEN mais ils n’ont pas été consultés pour l’affectation des personnes.

Une réponse sera faite à chaque courrier de recours : cette réponse expliquera aux collègues si une suite positive ou négative a été donnée à leur recours et justifiera celle-ci, en cas de réponse négative. Les réponses seront envoyées par le biais de Iprof et arriveront dès que l’ensemble des opérations de révision seront terminées (l’Inspecteur tient à ce que l’ensemble des conséquences « cascades » des révisions soient connues avant l’envoi). L’IA n’a pas de visibilité pour l’instant en terme de nombre de situations revues mais il s’est engagé à ce que celles-ci soient à la hauteur du plus grand nombre possible, dans le respect du barème. L’IA évoque la nécessité de clarifier certaines règles de nominations des tsect et remplaçants à temps partiel pour l’année prochaine (continuité pédagogique, barème, …).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0