Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole 


Formation continue

jeudi 6 novembre 2014

L’administration explique la baisse de l’offre de stages par la suppression des stages massés des PE stagiaires qui, auparavant, fournissaient les moyens de remplacement qui permettaient aux collègues titulaires de bénéficier de formation continue.

A propos des stages à candidature individuelle dont il est stipulé dans la notice qu’ils se déroulent sur le temps de classe, 3 des 12 dispositifs proposés comportent des modules « à distance » dont la durée ne fait pas partie du temps de service. Le SNUipp-FSU demande que ces dispositions soient explicitement spécifiées dans la notice à l’avenir afin que chaque enseignant puisse postuler en pleine connaissance de cause.

D’autre part, nous demandons aussi que les heures de formation « à distance » ne soient pas comptabilisées dans le capital des heures de formation continue auxquelles chaque enseignant a droit durant sa carrière.

Le SNUipp-FSU attire l’attention de l’administration sur le fait que les stages sont organisés sans tenir compte de la diversité des rythmes scolaires. Cela représente un obstacle ; par exemple, il est difficile pour un enseignant travaillant le samedi et non le mercredi de s’inscrire à un stage organisé sur 5 mercredis matins s’il n’est pas informé des modalités de rattrapage qui pourraient être mises en place.

Enfin, le SNUipp-FSU note qu’une fois encore, les lieux de formation ne sont pas équitablement répartis sur le département au regard de la répartition géographique des personnels et demande que cela évolue pour les années à venir.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0