Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole 


Carte scolaire : on touche le fond...

mardi 7 avril 2015

Par delà l’absence inacceptable de l’inspecteur d’académie à une instance essentielle, par delà le calendrier excessivement contraint rendant quasi impossible des mobilisations efficaces, par delà une communication désastreuse aux organisations syndicales (propositions transmises aux Mairies et en copie aux écoles avant l’envoi des documents de travail aux représentants des personnels), il y a, bien sûr, le fond.

Ouverture ? Fermeture ? Comment ça marche ?

Analyse des propositions de l’inspecteur d’académie de Besançon

- D’une manière générale, si la prévision d’effectifs d’une école dépasse 27 de moyenne en élémentaire (22 en REP) et 30 en maternelle (25 en REP), l’IA propose une ouverture définitive ou conditionnelle.

- Si après une suppression de classe, la prévision d’effectifs d’une école n’atteint pas 27 de moyenne en élémentaire (22 en REP) et 30 en maternelle (25 en REP), l’IA propose une fermeture conditionnelle ou définitive.

Certaines écoles accueillant une population scolaire socialement défavorisée sans pour autant remplir tous les critères « REP » font l’objet d’une attention particulière. Dans ce cas, l’IA peut proposer une ouverture sans qu’elles atteignent ces « seuils ».

D’autres éléments dits « qualitatifs » (Conditions d’inclusion des élèves de CLIS dans l’école, nombre d’élèves allophones, organisation pédagogique compliquée, nombre de PAP, PAI, PPRE ) peuvent parfois pris en compte par l’IA et faire baisser ses moyennes de quelques dixièmes.

27 de moyenne en élémentaire (22 en REP) et 30 en maternelle (25 en REP) : c’est trop.

En carte scolaire, les représentants du SNUipp/FSU ont défendu l’idée que ces seuils ne sont plus acceptables aujourd’hui compte tenu du nombre d’élèves à besoins particuliers dans toutes les écoles, de l’hétérogénéité des classes, des programmes d’enseignement et du manque de personnel RASED. Ils doivent baisser de manière significative : 25 de moyenne en élémentaire (20 en REP) et 27 en maternelle (22 en REP) !

La politique ministérielle de 2007 à 2012 a dégradé fortement les conditions d’exercice de notre métier avec près de 30000 postes supprimés.

La politique d’austérité du gouvernement actuel n’est pas à la hauteur des ambitions proclamées en 2012 pour une refondation de qualité de l’école publique. Il y a l’affichage et la communication du gouvernement et il y a la réalité.

Pour rendre 3 postes au ministère, pour mettre en œuvre les priorités nationales (REP +), pour améliorer la situation des remplacements dans le Doubs, l’IA décidera de fermer plus de 30 classes.

Sans attendre d’être « nominées », toutes les écoles doivent exprimer leurs besoins (baisse des effectifs, plus de maîtres que de classe, moyens RASED, décharge de direction, moyens de remplacement…) à l’occasion des réunions de carte scolaire.

De plus, le DASEN ne permet pas aux représentants du personnel de réaliser leur travail en ne leur faisant pas parvenir l’ensemble des documents.

Trop de questions essentielles restent en suspens :

- Quels temps partiels seraient refusés ?

- Que deviendraient les titulaires de secteur ?

- Combien de départs en CAPASH ?

Le mouvement doit commencer la semaine prochaine, l’ouverture du serveur est prévue le lundi 13 avril et aucune réponse n’est apportée.

Pour toutes ces raisons, le SNUipp-FSU du Doubs ne siégera pas au CTSD du mercredi 8 avril. Celui-ci devra donc se tenir dans les jours qui viennent (nous communiquerons la date sur notre site dès que nous l’aurons). L’IA prétextera sans doute que pour cette raison, le mouvement est repoussé, mais dans l’état actuel des choses, c’est une parodie de mouvement qui se dessine !

C’est le moment de construire le rapport de forces sans lequel rien ne changera.

La journée de grève du jeudi 9 avril 2015 est une 1ère étape.

Manifestations à BESANÇON à 14 heures (parking Battant) et à Montbéliard à 13 h 30 (Champ de Foire)

A Besançon, toutes et tous au rectorat après la manifestation pour une action carte scolaire !

Vous pouvez également télécharger et faire signer la pétition nationale dénonçant les dysfonctionnements concernant le mouvement dans tous les départements ; elle sera remise au ministère en juin.

Télécharger la pétition

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0