Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier 


Brève de comptoir pédagogique !

vendredi 5 février 2016

Chouette, cette semaine, en plus des 24h de classe, du temps d’APC, de la préparation de classe et de la correction des cahiers, j’ai 5h d’animation pédagogique.

Mardi de 17h à 19h, réunion CM1-CM2-6éme au collège pour évoquer les « points saillants » des nouveaux programmes, c’est joliment dit...Surprise en arrivant : aucun prof de collège n’est présent, nous sommes entre nous avec l’IEN et un chef d’établissement....qui dira d’ailleurs au cours de la discussion que seuls les enseignants du 1er degré sont formés et efficaces à l’aide aux élèves en difficultés. Oh, ben on est content ! Il serait en effet bizarre de déclarer inaptes ceux-là même qui assument au quotidien la disparition des RASED. De toutes façons les profs de collèges ne vont pas s’offusquer, ils ne sont pas là...les profs ne sont pas astreints aux 108h eux !.

Mercredi de 14h30 à 17h dans un grand amphithéâtre de la fac à Montbéliard, après une présentation digne des plus grands chefs d’Etat faite par un IEN, nous allons assister à l’intervention d’une inspectrice générale qui a fait des recherches sur la co-intervention dans les classes. Chouette, on va apprendre des choses ! Pour commencer, la dame nous dit qu’elle a fait des recherches et qu’elle est surtout spécialiste du second degré (pas de l’humour du même nom, bien sûr !) mais qu’elle ne sait pas combien il y a d’enseignants du second degré dans la salle (ben, aucun madame !). Puis elle nous donne des exemples de travail de profs de SVT, de maths...Ensuite, elle liste plusieurs types de co-intervention dont elle dit qu’ils ont tous des contraintes...et des contre-indications...

Puis elle donne la parole à la salle ! Gros silence, pas de question...puis un collègue de RASED se dévoue....La dame répond, sans répondre, elle ne connait pas bien, ne sait pas quelles sont les préconisations académiques, trouve que les étiquettes des postes A,B,C,D,E ,F,G c’est compliqué, s’autorise une boutade sur les maîtres G, « entre nous, on dit les maîtres des gogols » et puis, question suivante....Silence !

Alors l’IEN porteur du micro incite fortement une collègue formatrice académique à raconter son expérience....Puis, silence....

Ah, enfin, deux bras se lèvent : zut, le premier faisait juste signe à un collègue, heureusement, la deuxième, c’est une vraie question : Nous devons aller observer nos collègues des autres cycles dans leur classe, en pratique, comment fait-on ? La dame répond : « il ne vous a pas échappé que le pays est en crise, que les caisses sont vides...d’ailleurs en tant que fonctionnaire, nous devons tous nous poser la question : jusqu’à quand serons-nous payés ? » Une dernière question d’une collègue de Belfort qui a été invitée par les montbéliardais....puis silence...

Donc fin des travaux....applaudissements...

Derrière moi un jeune collègue confie à sa voisine : j’applaudis parce qu’on termine plus tôt que prévu, il est 16h40.

Quelle bonne semaine, nous avons beaucoup travaillé et appris plein de choses !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0