Retour accueil

Vous êtes actuellement : SNUipp 25  / CTA - CTSD 


Groupe de travail sur les règles du mouvement : jeudi 24 novembre 2016

vendredi 25 novembre 2016

Un groupe de travail sur les règles du futur mouvement intra-départemental s’est tenu jeudi 24 novembre.
Les représentants du SNUipp-FSU ont souhaité y aborder en particulier la question de l’affectation des T-Dep, des postes à profil, des conséquences des fusions d’écoles dans le cadre des protocoles ruraux, de la phase d’ajustement, de la priorité 1. Des discussions ont également eu lieu sur les points de rapprochement de conjoint et de résidence de l’enfant, des collègues débutants nommés en ASH, les remplaçants REP+ etc.
Si le groupe de travail n’est pas le lieu des prises de décision, il est celui des discussions où les représentants du SNUipp-FSU font valoir les arguments de terrain, fondements de leurs revendications.
A propos des T-Dep, l’administration a rappelé que leur affectation administrative est T-Dep, qu’ils sont ainsi titulaires d’une zone mais en aucun cas des supports mi-temps ou quart-temps qu’ils occupent pour un an à titre provisoire. Pour les représentants du SNUipp, il est nécessaire, dans l’intérêt de tous, que ces collègues puissent exprimer des vœux sur des supports connus en lieu et place de remplir à l’aveugle une fiche de souhaits beaucoup trop imprécise. Ils ont demandé à l’administration la publication des supports des T-Dep préalablement à la phase d’ajustement. Les personnels des services administratifs ont fait part de difficultés à répondre à cette demande en raison de délais trop courts, mais les représentants du SNUipp-FSU ont insisté sur l’importance d’une évolution dans ce domaine.
Par rapport aux postes faisant l’objet d’un appel à candidature, la note de service nationale sur la mobilité publiée au BO du 10 novembre 2016 apporte des modifications dans un sens jugé favorable pour le SNUipp-FSU. Les postes à profil devraient être très limités et ils sont à différencier des postes à exigences particulières pour lesquels le recrutement nécessite une vérification préalable de la compétence détenue mais le départage des candidats retenus se fait au barème. Les représentants du SNUipp-FSU ont demandé que la liste des postes traditionnellement à profil dans le département soit revue au regard de cette note de service.

La phase d’ajustement est une étape importante pour de nombreux collègues de notre département et les conditions de celle-ci lors du dernier mouvement n’ont pas été satisfaisantes pour bon nombre d’entre eux, en particuliers ceux travaillant à plein temps. Alors que les enseignants à temps partiel avaient la possibilité de postuler sur les supports correspondant à leur quotité ET sur les supports à 100%, les enseignants à 100% n’avaient que la possibilité de postuler sur les supports complets et non sur plusieurs supports incomplets dont l’addition aurait pu former un temps complet. Dans certaines zones géographiques, les possibilités ainsi offertes aux enseignants travaillant à 100% tenaient sur les doigts d’une main. L’administration a bien entendu cette requête et une réflexion est engagée sur ce sujet.

Par ailleurs, les représentants du SNUipp-FSU ont fait remonter les remarques récurrentes de collègues par rapport aux points de rapprochement de conjoint accordés pour des voeux qui ne permettent pas le rapprochement.
Ils ont rappelé que la priorité 1 ne pouvait être utilisée comme une sanction pour déplacer d’office un-e collègue. Une réflexion a été engagée sur la possibilité ou non de cumul des points de rapprochement de conjoint et de résidence de l’enfant, sur l’attribution des postes de remplaçants REP+ qui n’apparaissent pas en tant que tels au mouvement… N’hésitez pas à contacter le SNUipp-FSU du Doubs pour toute question, remarque ou contribution que vous souhaiteriez apporter !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0