Retour accueil

Vous êtes actuellement : Réfugiés 


Situation catastrophique faite aux primo arrivants à Besançon

lundi 9 octobre 2017

Vous avez pu voir la situation catastrophique faite aux primo arrivants à Besançon.

Aujourd’hui, sous 9 tentes, c’est au moins 25 personnes dont 10 petits enfants qui dorment à Isenbart dans le trou de verdure entre les deux parking, au bord du ruisseau. Ils sont "abrités" et nourris grâce à la solidarité de la population.

A Chamars, deux couples, l’un avec une petite fille de deux ans, l’autre avec deux garçons de 10 et 12 ans dorment sous l’abri du corps de garde devant le commissariat sans tente, recroquevillés dans les bacs en béton mis en place par la mairie pour qu’ils ne puissent plus installer de tentes. Selon ce qu’ils disent, la police et la préfecture leur disent de ne pas installer de tente qui serait immédiatement confisquée et de ne pas solliciter l’aide du collectif SOLMIRE (SOLidarité MIgrants REfugiés) s’ils veulent que les autorités s’occupent d’eux. Pour la famille avec la petite fille, un référé hébergement a été déposé au tribunal administratif et perdu. Le tribunal a dit que comme cette famille n’avait pas déposé sa demande d’asile, l’état n’avait aucune obligation. Effectivement, elle n’a pas déposé sa demande d’asile. Arrivée début septembre, elle est allée aussitôt à la préfecture pour avoir un rendez-vous pour déposer sa demande d’asile. Rendez-vous lui a été donné pour le 24 NOVEMBRE !!!! L’autre famille arrivée 15 jours plus tard a rendez-vous début janvier !!! Alors que l’état a obligation d’enregistrer les demandes d’asile sous dix jours maximum. Ce délai était encore tenu généralement il y a un an. Depuis, il y a une dérive manifestement organisée pour que le délai s’allonge et atteigne plus de 3 mois aujourd’hui.

Voilà comment sont traitées les familles qui viennent demander asile à la France quand elles arrivent à Besançon.

Face à cette situation, le collectif SOLMIRE engage des actions de soutien auprès des familles :

  • mardi 10 octobre de 17h à 19h pique- nique solidaire à la gare d’eau avec les familles de réfugiés. Venez les rencontrer et rencontrer le militants de SOLMIRE. Vous pouvez apporter quelques choses à grignoter
  • jeudi 12 octobre 16h30, le collectif SOLMIRE appelle à se rassembler devant l’hôtel de ville place du 8 septembre à l’occasion de la réunion du Conseil Municipal. Le collectif a demandé au maire de lui fournir un local pour l’accueil de jour des familles où elles puissent, se faire à manger, se laver, laver leur linge, avoir le soutien administratif nécessaire pour leur demande d’asile...Cette demande, en plus d’une lettre au maire et à une partie des conseillers municipaux a fait l’objet d’un voeu que le collectif souhaite voir soumis au vote du conseil municipal. D’où notre présence devant l’hôtel de ville à partir de 16h30
  • vendredi 13 octobre 17h à 23h , le CDDLE, collectif de défense des droits et libertés des étrangers fête ses 20 ans à La Malcombe de 17h à 23 h. Venez écouter et échanger.
    avoir plus d’informations sur cet évènement

    D’autres évènements peuvent encore être programmés cette semaine.

Alors que tous ceux et toutes celles qui peuvent se libérer viennent se joindre à ces manifestations de solidarité avec les migrants. J’espère que nous serons nombreux.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0