Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole  / Carte scolaire 


CARTE SCOLAIRE 2018

lundi 26 février 2018

Calendrier de la carte scolaire 2018 :

  • jeudi 19 janvier : Groupe Technique Académique - répartition des postes entre départements.
  • mardi 27 février : Groupe de Travail carte scolaire « annonce des ouvertures/fermetures de classes »
  • vendredi 2 mars : CTSD carte scolaire « ouvertures/fermetures »
  • mardi 13 mars  : CDEN « projet carte scolaire entériné »

Les premières instances de la carte scolaire se tiendront au mois de février et mars (groupe de travail le 27 février et CTSD le 2 mars). Chaque école a reçu un message lundi 4 décembre l’invitant à communiquer ses effectifs actuels et prévisionnels pour la rentrée 2018.
Afin d’avoir une vision d’ensemble de la situation des écoles dans le Doubs et de permettre à chaque école menacée de présenter ses arguments, nous avons besoin des prévisions d’effectifs pour votre école.
Même si vous pensez que votre école n’est pas concernée, transmettez-nous vos effectifs. Plus nous aurons d’éléments, plus notre vision de la carte scolaire sera fine et permettra d’assurer la transparence et l’équité de traitement.
En cas de difficultés pour accéder l’espace dédié à votre école pour communiquer avec vos représentants du secteur aux prochaines instances de la Carte Scolaire, n’hésitez pas à nous appeler au 03 81 81 20 84.

Améliorer les conditions de travail des enseignants pour améliorer les conditions d’apprentissage de tous les élèves  !
Dans de trop nombreuses écoles du Doubs, les conditions d’enseignement et de scolarisation ne sont pas satisfaisantes ( effectifs moyens à 27 élèves par classe en élémentaire et 30 en maternelle dans beaucoup d’écoles, prises en charge de plus en plus fréquentes d’élèves à besoins éducatifs particuliers, non remplacement fréquent, décharge de direction trop faible, …) L’objectif affiché d’inclure un maximum d’élèves quelles que soient leurs difficultés exige des moyens en conséquence. Si les enseignantes et les enseignants sont les premiers acteurs de cette inclusion, ils sont parfois esseulé.e.s, face à des situations impossibles à gérer.
Le gouvernement a décidé d’améliorer les conditions d’enseignement d’une vingtaine de classes du département en limitant à 12 le nombre d’élèves en CP dans les REP+. Refusant de créer des postes, il a choisi de fonctionner à moyens constants, en fermant des classes, en supprimant des postes de remplaçants et de PDMQDC et en renonçant à des ouvertures dans des écoles surchargées.
Pour le SNUipp-FSU, les nouvelles mesures se réclamant de la priorité affichée à l’école primaire ne peuvent se traduire par une dégradation des conditions d’enseignement.
La baisse des effectifs est aujourd’hui une urgence partout pour que chaque enseignant.e puisse faire progresser chaque élève, quelles que soient ses difficultés !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0