Retour accueil

Vous êtes actuellement : SNUipp 25  / Adhérer 


Pour la nouvelle année, 4 bonnes raisons pour ne pas se syndiquer au SNUipp-FSU 25 !

lundi 8 janvier 2018

  • 1.Le syndicat ne sert à rien.

D’abord, le syndicat ce n’est pas quelque chose d’extérieur. Ce ne sont pas des super-femmes et super-hommes qui vont tout·e·s seul·e·s tout résoudre à coups de baguette magique. Le syndicat, c’est ce que chacun·e d’entre nous en fait. Il est représenté dans les instances par des collègues qui ont été élus par l’ensemble de la profession, des collègues comme les autres qui représentent la profession. Nous essayons de mettre le collectif au bénéfice de tous, mais aussi des personnels isolés et parfois vulnérables. Dans les instances, notre préoccupation principale est de garantir respect, équité et transparence. Notre présence, et notre poids (en terme de représentation) contraignent l’administration à l’écoute, la modération, le dialogue. Le syndicat est un contre-pouvoir indispensable ! Enfin, les mobilisations sont une expression forte qui permet de résister et/ou de gagner, mais aussi d’installer un climat social plus favorable aux salarié·e·s.

  • 2. Je ne suis pas d’accord avec tout ce que dit le SNUipp.

Effectivement. Comme il est impossible d’être d’accord avec toutes les positions de tous/toutes les collègues. Mais plutôt que de se diviser et s’émietter, on se rassemble autour de valeurs et pratiques communes. Autour d’un projet commun, celui du SNUipp-FSU : Défendre et représenter les personnels, Défendre et transformer l’école, Militer pour une société plus juste, plus solidaire. A partir de là, il faut des espaces de débats et de décisions qui permettent l’expression et la prise en compte des différentes positions. Au SNUipp-FSU 25, les réunions du conseil syndical sont ouvertes à tout·e·s les syndiqué·e·s. Vous y avez toute votre place ! Plus nous y sommes nombreux, plus nos échanges sont riches et mieux nous sommes en capacité de représenter l’ensemble de la profession ! Les congrès du SNUipp-FSU permettent de définir collectivement nos mandats et revendications.

  • 3. Si j’adhère à un syndicat, je vais être mal vu.

Selon le droit constitutionnel, les fonctionnaires ont le droit de se syndiquer et discriminer un personnel pour son appartenance syndicale est interdit. De plus, la liste des syndiqués au SNUipp-FSU est strictement confidentielle ; l’administration n’en a pas connaissance. L’état essaie en permanence de rogner notre droit syndical (un exemple : le Service Minimum d’Accueil les jours de grève...) Rejoindre le SNUipp-FSU, c’est la meilleure façon de faire vivre ce droit fondamental et précieux pour qu’il perdure.

  • 4. Adhérer, c’est trop cher !

Oui, c’est vrai, ce n’est pas gratuit… Mais les adhésions sont la seule ressource financière de notre syndicat. Elles permettent son fonctionnement. C ’est aussi la garantie de son indépendance. Et les 2/3 de la cotisation sont déduits de l’impôt ou remboursés. De fait, le coût réel d’une adhésion revient au tiers du montant. Sur un principe de répartition et de solidarité, les cotisations sont fixées en fonction des salaires.

Voilà, nous sommes bien d’accord que non seulement rien n’empêche de rejoindre le SNUipp-FSU 25, mais qu’en plus, c’est une très bonne résolution. Alors, pour résolument s’engager, contribuer à l’outil collectif et combatif qu’est le SNUipp-FSU, voici le lien :
Adhésion et paiement en ligne OU Bulletin à compléter et envoyer

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0