Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière  / Mouvement 


Compte-rendu GT règles du mouvement

vendredi 26 janvier 2018

Ce matin s’est tenu le deuxième groupe de travail sur les règles du mouvement.
Le DASEN n’est pas présent à ce groupe de travail. Le poste de Secrétaire général étant actuellement vacant, le groupe de travail est coordonné par l’IEN adjoint. Aucune décision n’est entérinée ; elles le seront lors du CTSD du 8 février.

  • Tdep/Tsec
    La question de la suppression (et du nombre de suppressions) de postes de Tdep/Tsec n’a pas été abordée, cette réunion n’étant pas l’instance compétente. Elle le sera lors du CTSD carte scolaire fin février. En cas de suppression de 34 postes de Tdep/Tsec comme l’envisage l’IA, la FSU a demandé que tous les Tdep/Tsec soient destinataires d’un courrier leur proposant un choix entre rester Tdep/Tsec à la rentrée 2018 ou faire l’objet d’une mesure de carte scolaire avec obtention d’une priorité 3 pour les postes d’adjoints des écoles situées dans un rayon de 30 km autour de la commune principale de la zone.
    Si plus de 34 collègues souhaitaient quitter leur support, les 34 les plus barémés seraient retenus.
    Si moins de 34 collègues étaient volontaires, les plus faibles barèmes seraient désignés pour compléter à 34 le nombre de “volontaires” pour faire l’objet de la mesure de carte scolaire. Cette proposition sera présentée au DASEN en vue du CTSD du 8 février.
  • Postes en ASH, CAPPEI
    En théorie, les titulaires du CAPPEI pourront devenir titulaires de n’importe quel poste de l’enseignement spécialisé. Les représentants FSU interpellent l’administration sur l’équité par rapport aux titulaires de CAPASH ou CAPSAIS ainsi que sur les priorités à donner au mouvement en fonction des formations CAPPEI reçues.
    L’administration est en attente d’un cadrage national concernant la prise en compte du nouveau diplôme CAPPEI dans les mouvements départementaux.
  • PEMF
    Aucune avancée sur la question du choix des tuteurs PEMF parmi les titulaires du CAFIPEMF volontaires à la mission. Aucune nouvelle réflexion n’a eu lieu au sein de l’administration sur le sujet depuis l’année dernière.
    Les représentants FSU rappellent qu’il existe une iniquité entre les PEMF titulaires d’un support PEMF (dans un ex-école d’application) et les autres, incertains d’être reconduits sur la fonction de tuteur d’une année sur l’autre. Ces PEMF sont les seuls enseignants du premier degré qui, bien qu’affetctés à titre définitif sur un poste, n’ont pas la garantie de pouvoir poursuivre leur mission durant plusieurs années. Il est pourtant difficile de s’investir dans la mission de tuteur/formateur lorsqu’on ignore si une continuité sera possible.

  • Directions REP/REP+
    L’IA envisage de passer les postes de direction REP+ de postes “à profil” à postes “à exigence particulière avec entretien”. La différence entre les deux : à l’issue de l’entretien, les candidat.e.s sont classé.e.s lorsqu’il s’agit d’un poste “à profil” alors qu’ils/elles reçoivent un avis (favorable/défavorable) puis sont départagé.e.s au barème en cas d’avis favorable dans le cas des postes “à exigences particulière”.
    En revanche, les postes de direction REP qui ne faisaient jusqu’alors pas l’objet d’un entretien deviendraient des postes “à exigence particulière avec entretien”.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0