Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTION 


Re-sectorisation collègues Diderot-Voltaire et Sochaux-Etupes

mardi 6 février 2018

Du fait de sur-effectifs attendus dans un collège de chacun des secteurs pour la rentrée 2018, la fusion des secteurs de recrutement des collèges Diderot et Voltaire à Besançon d’une part et Sochaux et Etupes dans le pays de Montbéliard d’autre part a été actée par la Conseil départemental. Des groupes de travail se sont tenus à deux reprises à la DSDEN pour discuter des modalités d’affectation des futurs élèves de 6èmes dans ces collèges à la rentrée 2018. Par ailleurs, sur le secteur Bisontin, une "collectif pour une réelle mixité sociale au collège" a vu le jour en janvier.

Actualité

PDF - 68.5 ko
GT re-sectorisation Diderot Voltaire 29 janvier 2018
PDF - 35.2 ko
GT re-sectorisation Sochaux-Etupes 20 février 2018

Historique de la situation sur le secteur de Planoise

Des enseignant.e.s des collèges et des écoles ainsi que des parents d’élèves du collège Diderot sont mobilisés. Ils/elles ont refusé la proposition du DASEN d’affecter tous les élèves de 6ème-5ème à Diderot et ceux de 4ème-3ème à Voltaire.

Diderot perdrait alors son label REP+ et deviendrait REP alors que Voltaire, non labellisé, pourrait aussi devenir REP. C’est en tous les cas la demande que formulerait le DASEN au Ministère. Les 12 écoles de l’actuel REP+ ne seraient alors plus rattachées à un collège REP+ et il est à craindre que leur labellisation soit remise en cause bien qu’elles ne soient pas concernées par une modification du public accueilli. Le DASEN aurait formulé une demande de maintien du label pour les écoles. La réponse à cette demande n’a pas été annoncée.

Le DASEN a suspendu sa décision concernant cette alternative (6èmes-5èmes à Diderot, 4èmes-3èmes à Voltaire). Elle sera de nouveau considérée l’année prochaine en vue de la rentrée 2019 parmi d’autres propositions.

Pour la FSU, cette solution ne permettait pas une amélioration suffisante de la mixité sociale (actuellement 43% de CSP défavorisées à Voltaire et 78% à Diderot ; 61% dans les deux collèges après fusion si aucune "fuite" des élèves des secteurs pour d’autres collèges) alors qu’elle engendrait une diminution des moyens du collège Diderot. La cohérence du parcours scolaire ainsi proposé aux élèves était également à interroger.

Pour la FSU, la question de la mixité sociale est primordiale et une solution est à rechercher pour promouvoir son amélioration. Cependant, la fusion des deux secteurs de collèges planoisiens ne permet pas d’y parvenir. Il est nécessaire d’envisager un re-sectorisation de l’ensemble des collèges de Besançon et ses alentours pour tendre vers une mixité partout. Actuellement, le taux de CSP défavorisées varie de 15% à 78% selon les collèges ; la moyenne se situant aux alentours des 40%. Cette re-sectorisation de grande ampleur est à travailler dès aujourd’hui pour la rentrée 2019. En attendant, une solution transitoire est à envisager pour une année. (Voir compte rendu du groupe de travail du 29 janvier en début d’article).

Un "Collectif pour une réelle mixité sociale au collège" a vu le jour le 15 janvier. Une centaine de personnes y sont actuellement inscrites dont des élus de la FSU. Sa demande est la même que celle formulée par la FSU (re-sectorisation globale pour la rentrée 2019).

Un rassemblement devant le Conseil départemental aura lieu mercredi 7 février à 14h et une délégation du collectif sera reçue à 14h30 par la vice-présidente du du Conseil départemental.

Si vous souhaitez participer aux échanges de ce collectif et être informés de son actualité, vous pouvez demander l’inscription ici

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0