Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole  / AESH-AVS-AED-EVS-CUI 


Rendez-nous nos personnels ! … écrivent des parents d’élèves sur une banderole accrochée à la grille d’une école de Planoise le 9 février . .

vendredi 9 février 2018


Ils perçoivent les difficultés du fonctionnement des écoles sans les EVS aides administratives : les secrétaires qui les reçoivent au téléphone ou à l’école parce que « lorsqu’il y a 300 élèves dans une école, le directeur ne peut pas être partout ! »
A Bourgogne, les parents avaient déjà bloqué lundi 29 janvier puis été reçus à la préfecture le jour-même. Le Directeur de cabinet avait indiqué que des dérogations étaient possible et que les situations seraient étudiées au cas pas cas. Une réponse devait être donnée en fin de semaine.
D’après le Directeur de cabinet, l’école Bourgogne aurait été la seule à demander une dérogation ! Information très surprenante car les directrices et directeurs d’écoles ont été nombreux à formuler des demandes de renouvellement de contrats d’EVS.
La Direction académique des services de l’éducation nationale n’aurait-elle pas transmis ces demandes à la Préfecture ?
La réponse négative de la Préfecture reçue par les parents d’élèves de Bourgogne vendredi 2 février alors qu’ils bloquaient de nouveau l’école a fait redoubler leur colère et engendré l’élargissement de la mobilisation à d’autres écoles de Planoise.
Ce matin, des parents étaient mobilisés à Ile-de-France, Champagne et Bourgogne.
« Et on recommencera après les vacances ! » précise un parent d’élève de l’école Ile-de-France.

Cet après-midi, des parents de Bourgogne seront reçus par le Directeur académique des services de l’éducation nationale. Ils attendent de lui un soutien auprès de la Préfecture pour les demandes de renouvellement des contrats d’EVS ou de « dérogations ».

Appelons cela comme on veut, mais il faut le retour des postes d’aides administratives et pour de bon ! Avec des contrats pérennes !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0