Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole  / Carte scolaire 


Carte scolaire | ajustement de Rentrée | 4 septembre

mardi 4 septembre 2018

Ce matin se tenait un nouveau CTSD traitant des situations d’ouvertures et fermetures conditionnelles après les comptages de rentrée par les IEN.

Ci-dessous les mesures entérinées par l’IA ce matin :

PDF - 170.3 ko

Lire la déclaration préalable la délégation FSU :

PDF - 88 ko

COMPTE-RENDU

Baisse du nombre d’élèves par classe : dans certaines écoles seulement ...

Le SNUipp-FSU a salué la mise en place de seuils intermédiaires pour les écoles en situation difficile. Ces seuils vont changer très concrètement et de façon déterminante les conditions de travail dans les écoles concernées. Trop longtemps, nos collègues ont été renvoyés à leurs seules qualités professionnelles ou leur seule quantité de travail personnel quand ils faisaient part de leurs difficultés à enseigner dans certaines classes.

La mise en place de CP et CE1 à 12, 13 ou 14 élèves en éducation prioritaire manifeste de façon encore plus spectaculaire cette prise en compte du levier “effectifs par classe”.

Dégradation des conditions dans les collèges et dans de nombreuses écoles du département...

Le SNUipp-FSU a dénoncé la suppression de 13 postes dans le second degré alors que les collèges accueillent 400 élèves de plus à cette rentrée.

Après la suppression brutale de six postes de PDM sans qu’aucun bilan de ces dispositifs n’ait été réalisé par l’administration et alors qu’ils étaient plébiscités par les équipes, le SNUipp-FSU observe également qu’aucune amélioration sensible du remplacement ne pourra avoir lieu puisque seuls deux postes seront créés pour cette rentrée au lieu des 30 nécessaires.

Aujourd’hui, l’IA-DASEN a confirmé 7 ouvertures (+ 2 nouvelles situations non connues en juin 2018), et annulé 5 fermetures conditionnelles.

Par ailleurs, il a confirmé 8 fermetures et annulé 6 ouvertures. Nous avons rappelé les difficultés que posent les mesures conditionnelles aux équipes au niveau organisationnel. Mr l’Inspecteur d’Académie répond que lors des prochaines cartes scolaires - même s’il rejoint notre analyse sur le fait que des mesures fermes sont préférables à des mesures conditionnelles - il augmentera le nombre de mesures conditionnelles pour garder une marge de manœuvre suffisante et pouvoir implanter ou retirer des postes selon les besoins.

Il a appliqué strictement la règle des seuils (27xn classes + 1) y compris pour des écoles dont les écarts entre prévisions et constats étaient largement positifs les années précédentes et qui étaient très proches des seuils.

Pour cette année, certaines écoles vont donc devoir fonctionner avec une moyenne supérieure à 26 élèves par classe, sans compter les élèves susceptibles d’arriver en cours d’année…

Dérogations et carte scolaire

Deux écoles se retrouvent en difficulté à cette rentrée. En effet, les effectifs dépassent les seuils mais l’IA refuse de prononcer une ouverture en reprécisant la règle qu’il a posée depuis son arrivée concernant l’accueil d’élèves hors secteur : les directeurs.trices ne doivent accepter les dérogations que si la capacité d’accueil le permet.

Il nous paraît très difficile pour ces élèves demandeurs de ne connaître leur affectation qu’à la rentrée… La question est aussi de savoir où sont comptabilisés ces élèves : dans leur école de secteur ? Dans l’école demandée ? Il nous semble que le travail des directeurs.trices est d’autant plus difficile quand la mairie a donné son accord pour une dérogation aux familles...

En refusant d’ouvrir une classe dans ces deux écoles, Mr l’Inspecteur d’Académie met en difficulté non seulement les élèves qui, selon lui, devraient être dans leur école de secteur, mais également tous les autres élèves dont les conditions d’apprentissage vont être dégradées dans des classes très chargées. Pour l’une ces deux écoles, l’IA a évoqué la possibilité de placer un enseignant en surnombre pour aider l’équipe mais cette mesure reste hypothétique et transitoire...

La date du CDEN qui entérinera les mesures proposées aujourd’hui n’est pas encore fixée. Ce CDEN se tiendra probablement fin octobre

CP, CE1 à 12 ou doubles classes à 28, 29 ?

L’application rigide de la mesure de dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ provoque aujourd’hui des situations très discutables.

Dans les écoles Fourier, Durer et Bourgogne de Besançon, faute de salles de classe disponibles, des doubles CP et des doubles CE1 à 28 voire 29 élèves avec deux enseignant.e.s sont imposés aux équipes.

Les élus FSU rappellent la demande unanime des directrices et directeurs d’école du secteur Planoise de construction d’une nouvelle école dans ce secteur en sur-effectif permanent. Le DASEN se dit favorable à cette demande. Pour lui, au-delà des sur-effectifs constatés, il est nécessaire de diminuer la taille des écoles élémentaires qui sont actuellement plus grande que certains collèges.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0