Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier  / Obligation de services 


Réunions de concertation sur la lecture organisées sur certaines circonscriptions en période 1 : quel cadre ?

lundi 4 novembre 2019

Plusieurs collègues nous ont interpelés quant à des réunions de « concertation » organisées par leur IEN et regroupant plusieurs enseignant.es d’écoles d’un même secteur (cycle 2 et Grande Section de maternelle). Ces réunions de travail ont eu lieu hors temps scolaire (le soir après la classe) et il leur a été dit que ce temps était à prendre sur les 48h de temps de travaux en équipe.

Plusieurs problèmes se posent autour de cette pratique.

En effet, aucun texte réglementaire ne stipule si un IEN a le droit de convoquer un conseil de cycle. Les conseils de cycles sont des temps de concertation réservés au travail en équipe d’une même école et réunis selon des besoins définis entre collègues. On trouve au sein des Obligations Réglementaires de Service (ORS) une partie des 48 heures réservées pour les travaux en équipe, les relations avec les parents et l’élaboration des Projets Personnalisés de Scolarisation des élèves handicapés.

Un travail de réflexion pédagogique engageant plusieurs écoles aurait plutôt sa place dans le cadre des 18h dévolues aux actions de formation continue et animations pédagogiques.

De plus, s’ils se rendent sur un lieu de réunion dans une commune non limitrophe ou limitrophe mais sans transport public possible, les collègues peuvent avoir droit à un remboursement de leurs frais de déplacements. Il leur faudra donc un numéro d’ordre de mission pour faire leurs demandes de remboursements ; ordre de mission non reçu à ce jour pour les collègues des écoles concernées (sauf erreur de notre part). Et au vu des renseignements envoyés par les collègues nous interpelant, ils seront un certain nombre pouvant prétendre à un remboursement de frais de déplacements et sans en être à ce jour ne serait-ce qu’informés.

Enfin, le contenu de ces « conseils de cycles » s’apparente plutôt à des conférences pédagogiques avec en plus une prescription sur les contenus (ordre et quantités de phonèmes à apprendre aux élèves par exemple) sous couvert de concertation et de travail d’équipe. Le SNUipp-Fsu est étonné et s’interroge sur ces discours quant à la liberté de mise œuvre pédagogique des enseignants dans leur classe.

Le SNUipp-FSU du Doubs a contacté l’administration afin de demander des éléments complémentaires et attend toujours des réponses et précisions sur cette pratique.

Sans réponse à ce jour, les élu.es siégeant en CAPD le 12 novembre 2019 persisteront dans leur demande d’explications quant à l’organisation de telles réunions lors des questions diverses posées dans cette instance afin d’avoir des réponses claires de la part de l’Inspection. Nous ne manquerons pas vous tenir informé.es.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0