Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTION 


MANIFESTATION A PLANOISE MARDI 18 FEVRIER A 17H !

jeudi 13 février 2020

Tract à destination des familles :

PDF - 1.1 Mo
Trcat A5 recto verso
PDF - 657.3 ko
Trcat A4

Des enseignant.es des écoles, des deux collèges de Planoise et du lycée Victor Hugo se sont réuni.es à deux reprises suite à l’annonces des moyens octroyés pour les établissements du second degré à la rentrée prochaine.

Malgré les annonces gouvernementales, les faits sont là : les élèves des quartiers prioritaires sont délaissés !

- Dans le second degré : le perte d’heures d’enseignement est énorme alors que le nombre d’élèves est stable. La réponse est la suivante : "nous avons souhaité donner la priorité au primaire car là, les besoins existent alors que dans le second degré..." Y aurait-il TROP de moyens ??

- Entre le premier et le second degré : suppression des postes de référent.e qui oeuvrent dans les écoles à la liaison CM2-6ème en co-intervention, qui s’occupent au collège du décrochage, de l’orientation, de trouver des stages aux élèves, de la liaison collège-entreprises... Et qui permettent de limiter le nombre de conseils de discipline et d’exclusions d’élèves !

- Dans le premier degré : les instances de carte scolaire n’auront lieu qu’à partir du 31 mars à cause des élections municipales, nous n’avons pas encore connaissance des ouvertures et fermetures envisagées MAIS... Le DASEN nous a informés qu’il comptait mettre en oeuvre la mesure gouvernementale de limitation des effectifs de grande section à 24 partout et de les dédoubler en éducation prioriataire. Cela va coûter... Combien de créations de postes sont prévues pour le département pour ces mesures ? Réponse : 7 !

Il est facile d’imaginer les conséqunce sur les effectifs des autres classes dans les écoles maternelles et aussi d’anticiper qu’il va falloir fermer des classes pour financer cette mesure !

Mais aussi, au gouvernement qui n’a à la bouche QUE les dédoublements pour prouver qu’il s’occupe de l’éducaiton prioritaire, nous répondons qu’en l’absence de moyens pour ces dédoublements, cela a pour conséqunce la suppression toute l’aide (ou presque) aux élèves ! Ce n’est pas parce qu’on est 12 en classe (ou 13 ou 14 ou 15 !) qu’il n’existe plus de difficulté qui nécessite une aide spécialisée ! Ce n’est pas parce qu’on est à 12 (ou...) en CP, CE1 et bientôt GS qu’il n’existe plus aucun besoin d’aide durant toute la scolarité maternelle et élémentaire !

Mardi 18, participons nombreux à la manifestation dans la quartier ! Informons les parents d’élèves ! Un trcat leur est distiné. Vous pouverz le télévcharger ici et si besoin, le SNUipp en met à votre disposition (preneez contact au 03 81 81 20 84 ou snu25@snuipp.fr). Pour faciliter la particpation des familles, l’idée de proposer aux parents de partir ensemble à la sortie de l’école en direction du centre Mandela a été envisagée.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0