Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole 


Compte-rendu du GT du 28 janvier

lundi 3 février 2014

Groupe de Travail ou Groupe d’écoute ?

Les élus CAPD qui ont participé à ce groupe de travail, ont pu, une nouvelle fois, mesurer l’intérêt que porte l’administration aux enseignants du premier degré et à leurs représentants.

Permutations informatisées.

Ce Groupe de travail avait pour mission de vérifier les barèmes des 58 collègues du Doubs qui ont participé aux permutations informatisées et d’attribuer les points de bonification. Si le premier point n’a pas posé de problème particulier, le second n’a pas manqué de nous alerter : une fois de plus, le grand manitou de la médecine de l’Education Nationale du Doubs, le Dr Meyer, a refusé les points de bonification à des collègues reconnus travailleurs handicapés ! Seul un cas sur les trois a été revu par l’administration qui avait de « nouveaux éléments ». Dans ce cas, pourquoi ne pas demander aux autres collègues s’ils n’avaient pas de « nouveaux éléments » pour eux aussi bénéficier de cette bonification ? Silence embarrassé de nos interlocuteurs, mais fin de la discussion !

Temps partiels.

Après le refus des temps partiels sur autorisation pour certaines catégories l’an passé (remplaçants et directeurs), cette année, nous aurons vraisemblablement droit au refus selon la commune et l’aménagement des rythmes scolaires retenu ! Bien entendu et pour rendre simples les choses, la grande majorité des communes ne connaitront l’organisation scolaire retenue qu’au CDEN de juin, donc après le mouvement ce qui ne permettra pas aux collègues de chercher un poste compatible avec leur demande de temps partiel... Ce sera au petit bonheur la chance : je demande un temps partiel sur autorisation et le poste que j’obtiens au mouvement est compatible avec celui-ci, alors il m’est accordé. Je demande un temps partiel et le poste que j’obtiens n’est pas compatible avec celui-ci, mon temps partiel sur autorisation m’est refusé !

Formation continue.

L’an passé, l’administration nous avait parlé de modifier l’attribution des formations professionnelles et nous avait demandé de réfléchir à un système, plus équilibré, permettant à des collègues plus jeunes de partir en formation. Aujourd’hui surprise : l’administration a tout réglé ! Plus de barème, l’administration élabore actuellement seule une grille avec des critères « objectifs », mais qu’elle ne peut nous remettre car cette liste n’est pas encore finalisée. « Les services y travaillent » ! A un mois et demi de la CAPD qui validera les départs en stage de formation professionnelle, on croit rêver !

Remplaçants.

Le nouvel Inspecteur d’Académie veut créer un groupe de remplaçants homogène : plus de Zil, brigades formation continue, mais un seul intitulé. Cela permettra à l’administration de faire sauter les frontières déjà très poreuses des zones d’intervention des remplaçants, sans compter peut être une arrivée massive de mesures de carte scolaire qui va bloquer un mouvement déjà exsangue.

Liste d’aptitude des directeurs.

Enfin, la circulaire concernant la Liste d’aptitude Directeur d’Ecole précisait :
- afin de vérifier « la manière de servir des intéressés », les instituteurs et les professeurs des écoles régulièrement nommés dans l’emploi de directeur d’école, ayant interrompu leurs fonctions mais qui avaient exercé les fonctions de directeur d’école pendant au moins trois années consécutives ou non (les années de faisant fonction ne sont pas prises en compte) pouvaient, sur leur demande, être à nouveau nommés directeurs d’école en adressant à la gestion collective, par la voie hiérarchique, un courrier de candidature à un poste de directeur d’école. Surprise supplémentaire, cette démarche ne sera pas suffisante : ces collègues devront également bénéficier de l’avis favorable d’un IEN pour pouvoir de nouveau postuler sur un poste de direction. La machine est de mieux en mieux réglée pour éviter à tout prix que ne soient nommés des directeurs trop indisciplinés.

Tout cela en 1h30 de séance (en mettant fin de façon systématique aux débats, cela va bien plus vite !)... Dans le Doubs, le dialogue social ne semble pas progresser. Les groupes de travail siègent afin de réunir les avis des représentants du personnel et ceux de l’administration. Lors de ce GT, les décisions importantes ont été imposées, sans aucune place pour le débat, l’échange et la prise en compte des revendications portées par les représentants des personnels.

C’est beau le travail d’équipe !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0