Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier 


Enseignant : « un métier de valeurs, pas de salaire » !

mardi 16 septembre 2014

Monsieur Martin, Recteur de l’académie de Besançon, à invité les représentants de la FSU à une audience lors de laquelle le SNUipp/FSU a tenu à évoquer les difficultés rencontrées par les enseignants du premier degré :

- classes toujours aussi surchargées malgré la priorité accordée au primaire, salaire toujours en retard par rapport aux autres pays de l’OCDE malgré un nombre d’heures nettement supérieur, difficulté de dialoguer avec notre hiérarchie et de répondre à toutes ses injonctions, problème de recrutement et d’attractivité du métier (des places au concours sont restées vacantes) d’où la nécessité d’avoir recours à des contractuels...

Monsieur le Recteur a des solutions toutes trouvées :

- il est préférable d’embaucher des contractuels que de fermer des classes qui n’ont pas d’enseignants
- les contractuels seront des étudiants ayant échoué au concours rénové. « Ces étudiants ont eu une formation, avec de bonnes notes. C’est un public de qualité ».

Quant à sa phrase de conclusion les collègues apprécieront : «  J’aime les enseignants. Enseigner est un métier de valeurs et non un métier de salaire  ».

Merci Monsieur le Recteur pour cette précision : il nous suffit de regarder notre fiche de paye pour le savoir. Et la lecture du dernier rapport de l’OCDE est conforme avec notre réalité !

Voir le rapport...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0