Retour accueil

Vous êtes actuellement : Pages Sites  / lettre 


Contre la réforme du collège, soutien à la grève de ce jour

samedi 12 mai 2007

La réforme du collège suscite de nombreuses réactions, occupe largement les médias, donne lieu aussi à des joutes oratoires entre ministres, députés, intellectuels réels ou proclamés ; devant l’avalanche de critiques, le gouvernement s’est senti obligé de faire bloc derrière la Ministre de l’Education et même le Président de la République a donné de la voix.

Que résulte-t-il cependant de ce tohu-bohu médiatique ? Le discours ministériel cherchant à délégitimer les opposants à la réforme en enfermant le débat entre conservateurs et partisans de l’égalité a ouvert une voie royale à l’opposition de droite qui, ne l’oublions pas, a supprimé 80000 postes en 5 ans et à tous ceux qui prônent un collège ségrégatif au nom de supposés talents différents des enfants. Pire, l’instrumentalisation faite de la réforme des programmes, particulièrement en histoire, a donné lieu à des commentaires inspirés d’une idéologie réactionnaire, voire pour certains, raciste. En refusant de prendre au sérieux les inquiétudes et demandes émanant des enseignants, en se cantonnant à une posture de fermeté faisant fi des problèmes réels posés par la réforme, la ministre de l’Education commet une lourde faute. Car, le 19 mai, ce sont bien les personnels qui s’exprimeront, des enseignants qui, au quotidien, sont attachés à faire entrer tous leurs élèves dans la culture commune, soucieux qu’on leur donne les moyens d’améliorer les conditions d’apprentissage, désireux de défendre un métier de conception à rebours des prescriptions technocratiques.

PDF - 339 ko
Tract SNES 1
PDF - 314.8 ko
Tract SNES 2
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0