Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole  / Carte scolaire 


Re-sectorisation des collèges de Planoise : CR réunion 1° degré du 12 janvier.

mardi 16 janvier 2018

Compte-rendu de la réunion 1° degré Planoise du vendredi 12 janvier 2018

Quelques données :
Voltaire = 43 % de CSP défavorisées
Diderot = 78%
Moyenne départementale = 40%
Secteurs Diderot et Voltaire fusionnés = 61%
Pouilley-les-Vignes = 27%
Chatillon-le-Duc = 19,8 %
Camus = 39,1%
Lumière = 15%
Stendhal = 41,5%
Victor Hugo = 29,6%

Des constats :
La FSU a voté pour l’objectif de mixité sociale mais a immédiatement dénoncé le calendrier et la faible ambition. Une réflexion sur un secteur plus large est à mener. Voltaire est un modèle, il faut tendre vers celui-ci plutôt que de le démonter. Que faire à la rentrée pour résoudre le sur-effectif sur Diderot ? Il faut trouver une solution provisoire pour répondre à l’urgence pour la rentrée 2018 et travailler dès maintenant à un projet global d’amélioration de la mixité sociale sur le secteur bisontin pour la rentrée 2019. Les parents d’élèves des écoles sont trop peu informés. Les parents élus uniquement ont été invités à une réunion d’information le 19 décembre par un mail reçu dans les écoles seulement le jeudi précédent. Des parents d’élèves de Planoise s’inquiètent déjà des rumeurs et auraient écrit au DASEN pour demander que leur enfant soit scolarisé à Diderot plutôt qu’à Voltaire. L’objectif affiché d’améliorer la mixité sociale ne peut être atteint en se contentant de fusionner le secteur du collège Diderot (non-mixte) avec celui de Voltaire (mixte). Le projet d’affectation initial (2 ans au collège Voltaire en 6°/5° puis 2 ans au collège Diderot en 4°/3°) pourrait être source de difficultés pour les élèves . Nous savons que les changements sont source d’angoisse pour les familles et les élèves et peuvent ainsi compliquer la scolarité. La cohérence du parcours scolaire est également remise en question. Celui-ci ! doit être plus stable et plus lisible pour les familles en REP+. C’est une nécessité pour le suivi scolaire des élèves en difficultés. Aujourd’hui les élèves sont parfois déjà envoyés au fil des années d’une école à l’autre selon les contraintes (travaux dans une école, sur-effectif, ...). La majorité des familles s’installent et vivent durablement dans le quartier. La mobilité des familles se limite quasiment à la sortie du quartier.

Des inquiétudes :
La carte de l’éducation prioritaire sera revue pour la rentrée 2019. Les fusions de secteurs font craindre une perte de la labellisations REP+ pour les écoles alors qu’elles ne verront pas leur mixité s’améliorer. Le secteur Fourier gagnerait à la mise en place du projet présenté par le DASEN : dans la mesure où Volaire pourrait devenir REP, les écoles du secteur Fourier aussi. Si cette organisation ne se concrétise pas, le problème d’absence de labellisation des écoles demeurera. Une éventuelle fuite vers l’enseignement privé conduirait à l’effet inverse de celui recherché : une dégradation de la mixité sociale sur Planoise. D’un collège mixte (Voltaire) et collège REP+ (Diderot) on pourrait aboutir à deux collèges REP . Dans l’hypothèse où les CM2 de l’une des écoles (Ile de France ?) serait affectés à Voltaire, se pose le problème de l’unité du REP+. Une redécoupage par rues serait peut-être une meilleure solution.

Les pistes de réflexion :
Il semble nécessaire que la carte scolaire soit revue globalement sur le secteur bisontin et alentours.Une réflexion sur l’intégration d’élèves d’autres villages proches aux collèges de Planoise pourrait être une piste. Le collège Victor Hugo va certainement perdre de la mixité avec la disparition du quartier des 408. Cela pourrait aussi être une piste de réflexion. Les familles pourraient formuler des vœux d’affectation. Des critères de sélection départageraient ensuite les candidats en cas de demandes trop nombreuses sur un des deux collèges. Actuellement, quand les familles font des demandes de dérogation, elles essuient des refus sans en comprendre les motifs. Il faudrait que les critères soient explicités davantage. Il y a un risque que la possibilité de formuler des vœux renforce le dénigrement du collège Diderot. Les familles les mieux informées sont souvent les moins en difficultés, elles pourraient chercher à rejoindre Voltaire et ainsi dégrader encore la mixité sociale du collège Diderot. Attention : les familles n’ont pas que des enfants en 6°, un famille qui change peut conduire au transfert de plusieurs enfants. Le secteur Fourier représente à lui seul les CSP défavorisées qui font la mixité sociale du collège Voltaire. Les labellisations REP et REP+ ne devraient donc pas dépendre des collèges.

Actions à prévoir :
Organiser des réunions d’informations à destination des parents dans chaque école et peut-être une globalement. Interroger le Conseil Départemental sur la situation et ses intentions.

Des questions :

  • Quelles sont les statistiques complètes (collège, communes, écoles) de la mixité sociale dans le Doubs ?
  • Quelle prise en compte de la situation des écoles du secteur Fourier ? Le nombre des élèves augmente nettement depuis plusieurs années, les écoles ne peuvent pas ouvrir de nouvelles classes. La création d’une nouvelle école est-elle prévue ?
  • Quelle proposition pour gérer le problème urgent du sur-effectif au collège Diderot ?
  • Quels sont les chiffres concernant les demandes de dérogation à l’affectation dans le collège du secteur ? Sur quels critères les refus sont-ils prononcés ?
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0