Retour accueil

Vous êtes actuellement : Ecole  / AESH 


Journée de mobilisation AESH du mardi 19 octobre 2021

vendredi 12 novembre 2021

Une trentaine de collègues se sont retrouvé.es devant le rectorat à Besançon pour dénoncer les conditions de travail du métier d’accompagnant d’élèves en situation de handicap à l’occasion d’un appel intersyndical à la grève. Une assemblée générale a été organisée par le SNUIPP-FSU en début d’après-midi avec les personnels AESH grévistes afin de discuter de toutes les problématiques rencontrées dans le métier.

Les sujets abordés ont été nombreux :

→ les salaires trop bas, ne permettant pas de vivre dignement de son métier, des frais de déplacements non pris en compte ou non payés alors même que les déplacements peuvent être fréquents et nombreux.

→ le manque de considération de l’administration : problème de paie, d’autorisation d’absence...

→ le manque de considération dans les équipes enseignantes : sentiment que leur expertise n’a pas de valeur

→ le manque de temps de concertation avec les enseignants, car ce temps n’est pas prévu dans les heures des professeurs

→ le manque de formation pour accompagner les différents troubles des élèves, en particuliers les troubles du comportement qui peuvent parfois mettre à mal les AESH. Certains collègues se paient eux-mêmes leur formation sur leur temps personnel !

→ la flexibilité engendrée par le Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisé (PIAL). Les supports d’affectation peuvent être amenés à changer du jour au lendemain, de passer de la maternelle au collège en passant par l’élémentaire, à remplacer au pied levé, à accompagner plus de 3 enfants de part la mutualisation. Les AESH expriment un fort sentiment de frustration.

→ le sentiment de maltraitance vis à vis des élèves : quand l’accompagnement est insuffisant en termes de volume horaire, sans formation, ou que l’inclusion se fait à tout prix alors même que les moyens pour inclure ne sont pas suffisants.

Une délégation composée de 3 personnels AESH, une psychologue scolaire et une représentante syndicale de la FSU a été reçue par Mr le Recteur. Tous ces sujets ont pu être abordés, chacune a pu s’exprimer et confier à Mr le Recteur son désarroi face au métier d’AESH et aux problématiques de l’inclusion. L’école inclusive oui, mais pas comme ça, pas au détriment des élèves et des personnels.

Mr le Recteur reconnaît les manques et dit être sensible aux différents témoignages entendus. Il nous assure que les problématiques remontent régulièrement au ministère mais que localement, il n’a pas la main pour faire évoluer la situation.

Les AESH grévistes qui se sont signalé.es au SNUIPP-FSU25 se verront rembourser de cette journée de grève grâce à la caisse de grève mise en place par notre organisation.

Malgré une mobilisation certes encore timide, cette journée a permis des échanges très riches. Grâce à des actions comme celle-ci déclinées partout en France, où des personnels de terrain viennent faire entendre leur réalité quotidienne, l’administration est en train de prendre conscience des manques et de l’impossibilité que le fonctionnement demeure en l’état.

AESH est un vrai métier ! Les AESH sont indispensables au fonctionnement du Service public d’Education. Chaque AESH DOIT se sentir légitime dans sa mission et dans son droit à s’exprimer, à revendiquer davantage de reconnaissance et de meilleures conditions de travail et l’administration n’aura pas d’autre choix que d’acter des évolutions !

On y retournera ! Encore plus motivé.es et plus nombreux.ses !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0