Retour accueil

Vous êtes actuellement : Publications  / Communiqués de presse 


Bilan des AG SNUipp 25 des 8 et 9 janvier 2013

lundi 14 janvier 2013

140 collègues se sont déplacés dans les 5 rendez-vous proposés, ce qui est une fréquentation légèrement supérieure aux habituelles RIS.

Non à une dégradation de nos conditions de travail !

On peut retenir des discussions les 3 thèmes suivants :

– pas de mercredi dans ses conditions : les collègues réunis montrent parfois des analyses différentes quant à la matinée du mercredi. Certains refusent totalement l’idée de venir travailler cette demi journée, d’autres refusent l’idée de venir travailler le mercredi matin sans améliorations de leurs conditions d’exercice les autres jours de la semaine. L’impression de voir les conditions de travail se dégrader avec l’ajout de cette demi journée sans aucune compensation est grande. Les collègues refusent donc à l’heure actuelle, le mercredi matin dans ses conditions (24h + 108).

– Augmentation des salaires : les enseignants du premier degré subissent un déclassement salarial depuis de nombreuses années. Le ministre reconnaît « qu’il serait digne » de mieux payer les enseignants. Mais les chiffres parlent d’eux-mêmes. Un enseignant français du primaire gagne en moyenne 320 euros de moins par mois que ses collègues européens en milieu de carrière. Le dernier rapport de l’OCDE montre que le salaire des enseignants français du primaire ayant 15 ans a diminué de 8% entre 2000 et 2010. Durant cette période, le salaire moyen dans les pays de l’OCDE a augmenté de 22%. Cette dégradation n’est plus acceptable.

– Non à l’intrusion des maires et présidents de communauté de communes dans l’organisation du travail des enseignants  : le poids accordé aux maires et président d’EPCI signifie qu’une proposition et une décision d’organisation peuvent être prises contre l’avis du Conseil d’Ecole et donc des enseignants. C’est inadmissible ! La référence aux articles qui définissait que seul le conseil d’école, sur proposition du directeur de l’école établissait le projet d’organisation de la semaine scolaire doit être maintenue dans le décret concernant l’aménagement des rythmes scolaires.

ACTIONS

- mercredi 23 janvier : Rassemblement départemental l’après-midi à Besançon place de la Révolution à 14H30 et AG juste après + demande d’audience DASEN + appel à l’unité intersyndicale locale sur cette journée.

- jeudi 31 janvier : Manifestations intersyndicales avec toute la fonction publique (plus de précisions sur les points de rendez-vous dès que possible).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0